Comment choisir son locataire ? Tous nos conseils

Comment bien louer son logement passe avant tout par trouver un bon locataire. Au cas où vous décideriez de mettre un logement en location à l’avenir, vous devez savoir que cela ne doit pas se faire n’importe comment surtout sur le choix du locataire en question. Avant de signer le contrat de bail, voici un guide qui permet de mieux savoir comment choisir son locataire.

S’assurer des revenus du locataire

Certes, vous n’êtes pas obligé de connaitre avec certitude les revenus mensuels de votre futur locataire pour décider ou non de lui offrir le logement. Assurez-vous seulement qu’il sera capable d’honorer le paiement de son loyer selon les conditions établies dans le contrat afin d’éviter les problèmes. Le mieux est de choisir un locataire avec des revenus égaux à 2 fois le loyer au minimum. Cela vous évitera les retards ou les impayés.

En outre, il faut prendre en compte les charges de la personne pour vous donner l’assurance dont vous aurez besoin. Toutefois, il est recommandé de ne pas abuser sur les revenus des candidats sinon, vous pourrez passer à côté d’une belle opportunité. Ainsi, pensez à ne pas exiger des revenus mensuels au-delà de 3x le loyer que vous proposerez. Notez bien que le but est de trouver un bon payeur, tout simplement.

Vérifiez la solvabilité du futur locataire

Quand on parle de solvabilité, cela implique la prise d’informations complètes concernant votre futur locataire. D’ailleurs, cela est recommandé par la loi Alur qui met l’accent sur les justificatifs pouvant être exigés par le propriétaire d’un logement avant de signer un contrat de location. Toutefois, il ne faut pas oublier que ces fameux justificatifs sont à la fois fixés et limités. En tant que propriétaire, il est de votre droit de demander les documents originaux.

Avec l’accès facile à internet de nos jours, on n’est jamais à l’abri des gens malhonnêtes qui sont même prêts à prendre des faux documents sur un site pour prouver leur solvabilité. Ainsi, le mieux que vous pouvez faire est de mener l’enquête par vous-même ou d’engager une agence digne de confiance et spécialisée dans ce genre d’intervention. Le plus important est que vous puissiez comparer les documents présentés par le potentiel locataire et les données que vous avez trouvées. Cela peut par exemple concerner son contrat de travail ou ses fiches de paie allant même jusqu’à un avis d’imposition. D’autres documents peuvent aussi être pris en compte du moment que cela est autorisé par la loi Alur.

Évitez les impayés dès le début

La première chose que vous devriez faire pour éviter les impayés est de vous tourner uniquement vers les potentiels locataires qui peuvent vous garantir une solvabilité. Vous pourrez par exemple commencer par un demandeur qui peut être couvert par une autre personne si par malheur il n’arrive pas à payer son loyer. Dans ce genre de situation, il vous est aussi possible de demander la solvabilité du présumé garant. D’un autre côté, certains organismes proposent de se porter garant pour un locataire. Cette option est plus en vue auprès des étudiants même si des salariés peuvent aussi faire partie de la liste. Pour un locataire précaire, c’est le meilleur moyen de solidifier son dossier et d’obtenir le contrat de bail.

Mis à part cela, mieux vaut se méfier d’un locataire qui persiste à régler sa caution ainsi que ses loyers en liquide ou en utilisant des chèques portant le nom d’autrui. Certes, cela ne veut pas toujours dire que la personne peut être un voleur. Mais, il se pourrait qu’il ait beaucoup de difficultés sur le plan financier pour ne citer que l’interdit bancaire.

En tant que propriétaire, vous pourrez tout simplement signer un contrat d’assurance loyers impayés avec un bon assureur. Avec cette dernière option, vous n’aurez plus à demander des garanties auprès de votre futur locataire.

Lucas, Gestionnaire location à Nantes

Distinguez le vrai du faux

Au cas où l’on ne vous aurait jamais appris comment choisir un locataire, sachez que vous pourrez insister sur le sérieux du locataire que vous voulez prendre. Notez bien que le fait d’avoir de bons revenus ne fait pas d’une personne un bon payeur. Il pourrait aussi aller jusqu’à vous créer de sérieux problèmes que ce soit sur l’état du logement ou avec le voisinage. Pour connaitre son sérieux, vous n’aurez qu’à creuser un peu plus dans vos recherches d’informations concernant le locataire qui vous intéresse sans pour autant défier la loi. Vous pourrez même vérifier ses profils sur les réseaux sociaux pour vous faire une idée de son comportement surtout vis-à-vis de la société. Mais attention aux excès !

Par ailleurs, il est primordial de rester attentif aux comportements du candidat dès le début des prises de contact en allant du premier appel téléphonique à la visite du logement. Dans ce genre de situation, il vous est possible de bien prendre note du ton utilisé par le candidat à chaque discussion tout en prenant en compte son langage corporel sans oublier sa ponctualité. D’autres critères peuvent aussi être pris en compte. Pour mieux vous aider, pensez à prendre contact directement avec la personne qui pense louer le logement au lieu de parler avec un intermédiaire comme son garant. Cela vous évitera d’avoir de fausses idées.

Faites attention aux personnes âgées tout en évitant la discrimination

Comprenez bien que le fait de louer le logement à un individu de plus de 65 ans ou à un candidat hébergeant une personne de cet âge ou plus vous obligera à prendre certaines dispositions. D’abord, vous devriez vérifier ses revenus, car il se pourrait que ceux-ci soient inférieurs à un certain plafond. Ajouté à cela, vous ne pourrez déloger le locataire qu’après avoir trouvé une solution adaptée à sa situation. Seul un manquement grave au contrat de location peut vous servir de motif à déloger votre locataire.

Soulignons que la mise en place d’un tel dispositif ne doit pas être considérée comme un acte discriminatoire. Parlant toujours de discrimination, il ne faut pas oublier que la loi ne vous permet pas de mettre des critères raciaux pour choisir un locataire. Et cela est valable sur tous les points qu’ils soient religieux ou de mœurs et bien d’autres encore.

Articles liés :

Rédiger une annonce immobilière efficace

Comment faire visiter son appartement ?

Acheter un appartement pour le louer

Mettre son appartement en gestion locative

Comment fixer un loyer ?